>SAINT-FORT
Juqu/au 28 février 2018
Venez visiter le Refuge de l/Arche
 
>AZE
Samedi 20 janvier
Session BMX de 10h Ă  17h
 
>CHATELAIN
Mardi 23 janvier
Assemblée Générale de Génération Mouvement
 
DĂ©couvrir l'agenda complet

 Contournement sud 

Contexte

Déclaré d’utilité publique le 13 juin 2005, le projet de déviation de la RN 162 au droit de Château-Gontier (rocade sud), réalisé sous maîtrise d’ouvrage de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement des Pays de la Loire (DREAL Pays de la Loire), répond à une réflexion globale de désenclavement de notre territoire. La traversée de notre agglomération est, depuis plusieurs années, de plus en plus problématique : plusieurs axes routiers convergent vers le centre-ville de Château-Gontier : route de Craon (RD28), route de Sablé sur Sarthe (RD28) etc. Sa mise en service sera effective fin du premier semestre de l’année 2013.


Description des travaux

Les travaux consistent en la réalisation d’une route nouvelle à 2 voies de 2,4 km reliant la RN 162 au sud (route d’Angers) à la RN 162 au nord (route de Laval), empruntant une partie de l’ancienne voie ferrée Sablé-sur-Sarthe/Château-Gontier. L’ancien viaduc SNCF traversant la rivière Mayenne, sera transformé en viaduc routier. Deux giratoires ouvriront et fermeront ce nouvel axe routier, afin de fluidifier l’entrée et la sortie de l’agglomération. Un giratoire supplémentaire a été réalisé au croisement de la RD 267 (route de Ménil). Afin de développer les voies douces sur le territoire, une voie verte sera également créée le long du nouvel axe routier, accessible aux piétons, cavaliers et cyclistes.


Financement

Le coût total de ce projet est chiffré à 12,5 millions d’euros. Le financement se répartissant de la façon suivante :

  • 152 449 € au titre du 11ème contrat de plan état-région 1994-1999,
  • 5 335 716 € dans le cadre du contrat de plan état-région 2000-2006 selon une clef de financement 1/3 État, 1/3 Région, 1/6 Département et 1/6 Communauté de Communes,
  • 7 000 000 € en anticipation des Programmes de Développement et de Modernisation des Itinéraires (PDMI), selon une clef de financement 50% État, 40% Région, 5% Département et 5% Communauté de Communes.


Imprimer cet article  Envoyer cet article ŕ un ami